Français

Monde sans Guerres et sans Violence

Organisation internationale humaniste - Site web officiel

La position de Monde sans Guerres face à tout conflit armé

Les deux dernières années de conflits armés en Afrique du Nord et au Moyen-Orient qui ont occupé les médias, ont conduit Monde sans Guerres et sans violence à développer des positions différentes que nous avons affichées sur notre site Web et diffusées au travers de nos équipes de base.

Nous avons un sentiment grandissant que nous répétons sans cesse le même message avec les mêmes éléments et la même base idéologique. Dans ce contexte, nous pensons qu'il est utile de rédiger une position qui soit valable pour tous les conflits du monde.

Identifier les causes des conflits

On néglige souvent les racines de tout conflit car la violence physique est tellement choquante qu’elle attire l'attention de tout le monde.

Le fait est que c’est le système économique actuel qui génère la pauvreté de la grande majorité de la population mondiale, qui exploite les ressources de la planète comme si elles étaient infinies, et auquel peu importe les conditions environnementales qu’il laissera aux générations futures. Alors que dans les anciens pays du G7, l'Union européenne et quelques autres, où la plupart de la population ne sent pas le plein effet de la crise économique, autre chose est la réalité pour le reste du monde.

Nous avons identifié: le chômage, qui touche principalement les jeunes dans le monde, la discrimination entretenue par les politiciens et les chefs religieux qui cherchent à diviser et à manipuler les gens afin de se maintenir au pouvoir ; l'histoire colonialiste de la région en conflit ;  l'accès à la distribution limitée de ressources naturelles de la planète, et un manque d'accès aux services de santé, d’éducation et de sécurité sociale, comme les problèmes courants qui apparaissent dans tous les conflits.

Bien que les médias occidentaux présentent le conflit comme «religieux», «tribal» ou «de peuples opprimés luttant pour la démocratie» et donc justifient l'intervention de pays de l'OTAN dans la défense des «droits de l'homme» ou de la «démocratie», le fait est que seuls les pays de l'OTAN s’impliquent lorsque leur accès aux ressources est menacé.

Dénoncer la violence physique et toutes les autres formes de violence de part et d’autre

Depuis Monde sans Guerres, nous dénonçons la violence de toutes les factions. Bien sûr, on condamne l'assassinat, le viol et la torture: cela est évident. On s'en fout que les meurtres soient "justifiés" en réponse à l'assassinat d'autrui ou non, nous les dénonçons tous. La violence physique est indéfendable.

Mais ce que nous dénonçons aussi, ce sont les autres formes de violence qui ne sont pas diffusées à la télévision. Nous dénonçons les responsables des racines de ces conflits déjà mentionnées.

La planète dispose de tous les moyens suffisants pour subvenir aux besoins de toute la population mondiale de 7 milliards et chaque fois mieux. Aujourd'hui! Nier ceci est un mensonge forgé par ceux qui ont intérêt à maintenir la situation telle qu'elle est.

Avec un nouveau système économique qui situe l’être humain à sa vraie place, c'est-à-dire comme la valeur centrale, nous sommes en mesure d'éradiquer la pauvreté et le chômage, nous sommes en mesure d'obtenir des soins de santé et une éducation de qualité pour tous, et d'assurer que chaque être humain puisse vivre pleinement jusqu'à ce qu’à l'expérience d'une mort digne.

Une force d'intervention internationale pour imposer la paix et le désarmement des forces en présence

Souvent, nous devons prendre une position à propos d'un conflit alors qu’il est déjà trop tard pour proposer une résolution non-violente de celui-ci. Dans ce cas, où le conflit armé existe déjà, il est nécessaire de limiter les dommages et réduire le nombre de victimes. Si dans un conflit une des parties est décidée à infliger la mort et la violence à l'autre partie, le devoir de la communauté internationale est d’intervenir pour prévenir cela lorsque les forces de sécurité nationales sont incapables de protéger leur propre peuple.

Par conséquent, nous appelons à la mobilisation d’une force financée internationalement en si grand nombre, que les parties en conflit n’aient d'autre choix que de se désarmer. Le rôle d'une telle force n'est pas celui d’une force armée en faveur d'un gouvernement actuel ou de ses adversaires. Son rôle est neutre, avec le pouvoir de désarmer les adversaires armés, par la force si nécessaire, et avec un autre rôle beaucoup plus essentiel, celui d’évacuer les civils.

Comme indiqué dans la huitième lettre de Silo de son livre «Lettres à mes amis":

Ensuite, le plus grand service que les forces armées peuvent prêter à leur pays et à l'humanité tout entière sera d'éviter qu’existent les guerres.

Silo, a axé son discours dans la Lettre 8 sur le rôle des forces armées dans un pays, mais par la simple application du principe de solidarité, la communauté internationale ne peut rester indifférente face à une nation qui subit les effets de bandes armées ou de criminels , ou d’un gouvernement qui massacre ses propres citoyens .

Appel à la réconciliation au sein de la société

En prévention d’autres possibles conflits dans le futur, il faudrait réaliser dans le pays un programme de réconciliation entre toutes les communautés concernées. Nous devons développer notre société fondée sur les principes de tolérance et de respect, en comprenant que la coopération mutuelle sera toujours plus efficace que la concurrence violente.

En tant qu'êtres humains, nous voulons tous la même chose: nous voulons vivre en paix et en sécurité, et nous voulons un avenir meilleur pour nos enfants et nos proches. Ces souhaits vont au-delà des différences d'expression religieuse, culturelles, de nationalité, de couleur de peau ou d'orientation sexuelle.

C’est en nous concentrant seulement sur ce qui nous unit en tant qu'êtres humains et en travaillant ensemble dans le but commun d'un monde sans violence, que nous serons en mesure de développer la tolérance et le respect nécessaire à l'émergence de la Nation Humaine Universelle.

Un appel à la refondation du pays ou du territoire concerné grâce à la mise en place d’une véritable démocratie

Une fois qu’un pays a abandonné le conflit armé, le temps est venu de mettre en œuvre un examen approfondi de tout son système de gestion national pour voir ce qui doit être modifié de façon à le faire évoluer vers un avenir de paix et de réconciliation.

Une assemblée constituante chargée de rédiger une nouvelle constitution écrite, en redonnant aux gens la possibilité de décider de leur avenir, peut-être la division d'un pays en divers pays autonomes ou indépendants peuvent être nécessaires, et cela doit être décidé autour d'un dialogue entre les représentants démocratiquement élus du peuple par le peuple. Ces représentants doivent être élus lors d’élections où tous les candidats aient un accès égal aux ressources et aux médias.

En conclusion

Nous n’allons pas nous laisser manipuler pour soutenir un clan ou un autre dans un conflit de ce système où les humains ont aujourd'hui peu de valeur. A quoi peut il servir de soutenir une puissance colonialiste actuelle ou passée dans ses guerres pour le contrôle des ressources au moment où elle impose un système qui crée la misère et la mort pour des milliards de personnes dans le monde ? On peut dire que la mort aux mains d'un bandit armé n’est pas pire que la mort lente dans les mains d'un système international qui n'a pas réussi à fournir une qualité de vie décente, où les gens sont encore dans une lutte quotidienne pour survivre.

Nous appelons à une révolution, une révolution nonviolente qui commence lorsque les personnes se réveillent de la manipulation à laquelle les ont soumis leurs gouvernements complices d'un système militaro-industriel-médiatique-financier qui n'a pas l'intention de permettre l’avènement de la Nation Humaine Universelle.